Le savoir de la Lionne


Le texte de ce podcast est à écouter ici :

https://podcasters.spotify.com/pod/show/philip---mitra/episodes/Le-savoir-de-la-Lionne-e2k7auo



Ce petit texte pour rendre hommage à la force de la lionne. Je veux parler de Madame Menaka Desikachar, l’épouse et élève de TKV Desikachar et Maman du Dr. Kaustubha Desikachar, mon professeur. L’International Yoga Association, soit la Fédération officielle indienne, qui reconnait nos formations et dont j’ai la fierté d’être un membre officiel a demandé aux personnes qui connaissent bien Madame Menaka Desikachar de faire une vidéo de quelques minutes afin de la diffuser sur différentes chaînes télévisées en Inde. Impressionné, je me suis plié à l’exercice, en anglais. Je souhaite partager une partie de l’expérience que j’ai vécu avec elle avec vous, dans cet article. 



Tout a commencé en 2006 lorsque j’ai eu la chance d’étudier le second chapitre des Yoga-Sûtra avec elle, le Sâdhana-Pâda. Ce fut une expérience intense pour le débutant que j’étais. Nous nous asseyions quelque part, sur un banc en pierre, en demi-lotus et elle m’expliquait les sûtras. Nous nous regardions dans intensément dans les yeux et elle scrutait chacune de mes réactions, elle ne manquait pas de réagir si mon état d’esprit profond n’était pas en cohérence avec ce que nous étions en faire de faire. En même temps, je tentais de prendre le plus de notes possibles ! Ces notes aujourd’hui ont toujours de la valeurs bien que j’étais, à l’époque, un grand débutant. 


Un an plus tard, c'est elle qui m'a enseigné la pratique que je devais faire avant et après mon opération assez risquée du cœur. Elle m’a emmené dans le Sannidhi - là où se trouvent les sandales de Krishnamacharya et les sandales de son professeur ! -  et je me souviens que je transpirais beaucoup. Elle m'a dit que c’était la peur qui était en train de disparaître. Cette pratique a très bien fonctionné. J’ai pu la faire en sortant des soins intensifs. 


J'ai été très impressionné par sa force, mais aussi par sa simplicité et son humilité. Tous les enseignants du KYM, à l'époque où elle y travaillait, en fait cette institution est son bébé, tous les enseignants avaient peur d'elle. Mais mon expérience a été très différente. Je pense que c'était un privilège d'être avec une femme aussi simple, forte et compétente. Elle n’inspirait pas la peur car elle ne se cachait pas derrière un masque. Une de ses grandes qualités est la clarté, Madame est une grande pratiquante de Satyam, l’art d’exprimer la vérité. 


Un an plus tard, nous avons commencé à chanter ensemble le premier chapitre de la Bhagavad-Gita en devanagari - en écriture indienne !Ce fut une expérience très stimulante. Elle avait l'habitude de répondre à mes questions et de partager de nombreuses histoires. Elle a énormément d'histoires à partager. 


En 2016, j'ai commencé une formation plus intense en chant védique avec elle. Je pensais savoir comment chanter. Mais rapidement ma compréhension du chant védique s'est tellement améliorée. Elle savait exactement qui dans le groupe faisait telle ou telle erreur. Et ceci, même si elle est supposée ne pas entendre d’une oreille.  Le fait de chanter intensément pendant 4 heures par jour avec le groupe a changé ma vie


Ensuite, nous avons fait le cours avancé que nous avons terminé après Covid. Depuis covid, j'ai le privilège d'avoir des cours privés avec elle. Elle est si précise pour me corriger : Mets ta langue comme ceci, pas comme cela. Ton « A » n’est pas très clair… 


Elle est très directe. C'est très réconfortant de travailler avec elle parce qu'elle vous le dit. Il n'y a pas d'arrière-pensée. Un jour, elle a exprimé à notre groupe de Yoga Thérapeutique à quel point nous ne chantions pas bien. Ensuite, nous avons tous chanté beaucoup mieux et nous avons fait beaucoup d'efforts pour nous améliorer. 


Cette grande dame a vécu avec T. Krishnamacharya et TKV Desikachar. Elle ne manque jamais une occasion de paler d'eux avec une grande estime. 


Très stricte mais très gentille en tant que professeur, je dois aussi dire que j'apprécie sa cuisine. Chaque fois que Kaustubha m'invite chez elle, elle partage un repas avec moi. C'est toujours délicieux. Et nous mangeons avec la main, assis sur une chaise ou à même le sol. J'aime ça parce qu'elle ne me traite pas comme l'Occidental que je suis, mais comme un Indien ! 


Elle m'a beaucoup aidé. En 2016, je crois, il y a eu une inondation spectaculaire. Nous sommes tous restés bloqués à la maison pendant des jours. Ces journées ont été très dramatiques. Beaucoup de gens sont morts ou ont perdu leur entreprise. A la fin du 5ème jour, la pluie a cessé. Je n'avais rien à manger, à part un peu de riz blanc et de chocolat. Ce jour-là, j'ai commencé à marcher dans la rue jusqu'à sa maison. Elle m'a accueillie très chaleureusement à l'intérieur de la maison, puis son fils, Kaustubha, mon professeur, m’a aidé à me laver de toute cette boue. Elle m'a ensuite donné très généreusement mon premier repas depuis le début de la journée. 


C'était quelque chose, car nous étions tous très limités en matière de nourriture ces jours-ci. Je me souviens combien j'ai pleuré de soulagement en mangeant ce repas. Ses soins ont transformé cette expérience forte en une expérience d'apprentissage plutôt qu'en un traumatisme. 


Elle est également très humble. Lorsque nous voyageons ensemble, bien qu’ayant beaucoup plus de connaissance que nous, et bien qu’étant l’étudiante la plus senior de notre belle tradition, elle ne parle jamais pour ne rien dire et nous soutien tout en respectant la vitesse de notre propre chemin de transformation. 


Enfin, je souhaiterais conclure avec une dernière anecdote. Très jeune mariée avec TKV Desikachar, elle était très timide. Le Yoga l’a changée et elle devenue une des femmes les plus fortes que je connaisse aujourd’hui. Plusieurs années plus tard, TKV lui a dit, et elle est heureuse de nous partager cette anecdote aujourd’hui, : « tu étais un châton, aujourd’hui, tu es une lionne ». 


Hommage et merci à la lionne, Madame Menaka, pour tout ce qu’elle m’a apporté et pour tout ce qu’elle apporte aux autres dans le domaine du Yoga. 


Namaste 


Philip RIGO

dans Blog
Le Yoga et le harcèlement